L’arrivée d’un enfant dans sa vie est aussi imprévisible que merveilleuse. Nous pouvons envisager la meilleure préparation possible, le quotidien continue inlassablement de nous étonner. Face à cette organisation, parfois chaotique, est-ce réellement possible d’adopter une démarche zéro déchet avec bébé ? Au risque de vous surprendre, sachez que réduire ses ordures ménagères n’est pas incompatible avec la venue d’un nourrisson. Nous tentons d’y voir plus clair dans cet article.

Zéro déchet avec bébé : est-ce possible ?

Qu’est-ce que le zéro déchet ?

Ce n’est un secret pour personne, notre planète concentre un nombre important de détritus, que ce soit sur terre ou en mer. Selon le dossier consacré au sujet par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) en 2020, chaque foyer produit 568 kg de déchets ménagers par an. Cette émission massive est particulièrement difficile à appréhender étant donné que notre contact avec nos ordures se restreint souvent à un sac poubelle qui quitte notre domicile chaque semaine. La question de leurs traitements, que ce soit par enfouissement ou incinération, présente pourtant un véritable coût environnemental. Que faire alors pour les limiter ?

Le concept du zéro déchet porte un nom évocateur puisqu’il vise une production nulle de déchets. Bien sûr, cet idéal se révèle complexe à atteindre, c’est pourquoi cette notion s’envisage plutôt comme une réduction progressive de nos ordures ménagères. Vous connaissez sûrement Béa Johnson, pionnière de ce mouvement écologique, qui prône cinq conseils à adopter pour un mode de vie zéro déchet :

  1. Refuser ce dont nous n’avons pas besoin comme les échantillons ou les publicités intempestives dans nos boîtes aux lettres, etc. ;
  2. Réduire ce dont nous avons besoin tant au niveau de nos vêtements que de notre mobilier, mais aussi diminuer les emballages dans notre quotidien en favorisant le vrac ;
  3. Réutiliser en remplaçant tout produit jetable par une version durable (contenant, gourde, paille, etc.) ;
  4. Recycler ce que nous ne pouvons pas refuser ;
  5. Redonner à la terre en triant les biodéchets (restes alimentaires, épluchures, etc.) dans le but de les composter.

Ces principes semblent relativement simples à suivre. Cependant, quand bébé rentre dans l’équation, tout se complique. Comment adapter les solutions zéro déchet à son quotidien avec un nouveau-né ?

Comment appliquer le zéro déchet avec bébé au quotidien ?

Comment appliquer le zéro déchet avec bébé au quotidien ?

Avant de partager quelques conseils utiles pour se tourner vers une démarche zéro déchet avec bébé, nous souhaitons d’abord vous inciter à prendre les choses à votre rythme et à ne pas chercher la perfection à tout prix. De nombreuses injonctions jalonnent le parcours du zero waste qui vise à des actions irréprochables. Nous ne vous encourageons pas à être infaillible, mais à faire au mieux avec vos moyens. Ne pas appliquer toutes ces solutions ne vous empêche pas pour autant d’être un super parent.

1. Utiliser des substituts au plastique

Ce premier point concerne la partie « réutiliser » parmi les 5 points cités précédemment. Plutôt qu’employer des contenants en plastique qui seront jetés après utilisation, tournez-vous vers des alternatives durables et réutilisables. Préférez ainsi un biberon en verre, en inox ou en amidon de maïs qui restera plus longtemps à vos côtés. 

Pour ce qui est des petits pots, pensez à en récupérer en verre autour de vous pour les repas de bébé, les pots à confiture sont parfaits pour ça par exemple. N’hésitez pas à consulter les sites de vente d’occasion ou les vide-greniers pour obtenir les éléments qui vous manquent.

2. Employer des lingettes et cotons réutilisables

Certes, les lingettes humides jetables sont particulièrement pratiques, néanmoins elles génèrent beaucoup de déchets polluants et toxiques pour notre environnement. Pour remplacer ces tissus, procurez-vous ou fabriquez vous-même des lingettes en coton pour réaliser la toilette de votre bébé. Avec de l’eau tiède et un savon naturel adapté, vous ferez des merveilles ! 

Pour les laver, disposez-les dans un filet après utilisation et faites tourner une machine. En cas de déplacements, sachez qu’il existe des lingettes jetables compostables qui peuvent également convenir dans une démarche zéro déchet.

3. Se tourner vers des couches lavables

Avant de faire l’acquisition de la propreté, un bébé utilisera entre 4 000 et 6 000 couches jetables traditionnelles. Un constat préoccupant, d’autant plus que l’ADEIC (Association de défense d’éducation et d’information du consommateur) indique qu’une couche jetable se décompose au bout de 400 à 450 ans… Le but n’est pas de vous effrayer, mais simplement de comprendre d’où vient l’intérêt pour la version lavable et pourquoi elle mérite notre considération. 

Nous connaissons les freins qui accompagnent leurs utilisations, pourtant il s’agit d’une solution facile à mettre en place, écologique et économique, comme nous l’expliquaient Simon et Niclas, fondateurs de Kokpit, un service de location de couches lavables. Pour être à l’aise au quotidien, nous vous recommandons une moyenne de dix à douze couches lavables. Ainsi, vous aurez toujours un stock à disposition pendant que l’autre partie sera au lavage.

Comment adopter un mode de vie zéro déchet avec bébé ?

4. Favoriser la seconde main

S’orienter vers le marché de la seconde main s’inscrit dans un mode de vie zéro déchet puisqu’il contribue à désencombrer son intérieur et à réutiliser des affaires en bon état pour éviter de jeter. Cette démarche est d’autant plus importante que nos petits grandissent vite, surtout les premiers mois, et adapter la garde-robe en conséquence représente un investissement, tant en matière d’énergie que d’argent. 

Acheter des vêtements d’occasion, et même des jouets, crée un impact environnemental et social positif. Nous vous en parlions d’ailleurs dans notre article sur les raisons d’acheter de seconde main pour ses enfants.

5. Se diriger vers des soins naturels pour bébé

Saviez-vous que le liniment n’est pas obligatoire pour nettoyer les fesses des enfants ? En effet, l’eau suffit généralement. Néanmoins, si vous souhaitez protéger la peau fragile de bébé de l’acidité des urines ou des selles, vous pouvez concocter une recette maison efficace et rapide avec de l’eau de chaux, de l’huile d’olive (de préférence biologique) ainsi qu’un peu de cire végétale. Pour hydrater, rien de tel que de l’huile de coco conditionnée dans un bocal en verre pour prendre soin des irritations.

Quand vient l’heure du bain, n’hésitez pas à troquer les bouteilles de gel douche en plastique contre un savon solide surgras et saponifié à froid (acheté sans emballage pour aller jusqu’au bout de la démarche zéro déchet 😉). Cette formulation douce conviendra parfaitement aux besoins de l’épiderme de nos bébés.

6. Valoriser le fait maison au moment du repas

Adopter un mode de vie zéro déchet passe aussi par la cuisine. Dans un premier temps, essayez de réduire vos emballages au strict minimum. Lorsque vous ne pouvez pas faire l’impasse dessus, préférez, si possible, un matériau recyclable comme du carton ou du verre à du plastique. Lors de la diversification alimentaire de votre bébé, privilégiez la préparation de repas en grande quantité. Ainsi, vous pourrez en congeler une partie et la servir plus tard.

Si vous choisissez d’allaiter votre nouveau-né, vous pouvez vous munir de coussinets lavables ou de coquillages d’allaitement pour maintenir une hydratation optimale. En ce qui concerne le lait en poudre, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) mentionne la possibilité d’utiliser de l’eau du robinet plutôt que de l’eau en bouteille, sous certaines conditions, que nous vous invitons à consulter. Renseignez-vous également sur la qualité de l’eau de votre commune avant de prendre cette décision.

Le mode de vie zéro déchet présente de nombreux avantages pour préserver l’environnement et notre santé. Néanmoins, gardons en tête que la naissance d’un enfant véhicule son lot de changements et de préoccupations. En ce sens, il n’est pas toujours évident de s’investir dans cette démarche écoresponsable. Faites du mieux que vous pouvez, avec vos moyens et vos possibilités. Si vous réussissez à adopter le zéro déchet avec bébé, c’est une excellente nouvelle. En revanche, si ce n’est pas le cas, félicitez-vous pour vos efforts et évitez de ressentir trop de frustration. Nous vous parlions d’ailleurs des bienfaits de la méditation pour le bien-être des parents dans cet article, n’hésitez pas à vous y rendre pour des conseils applicables au quotidien.

« Nous sommes loin d’être exemplaires, mais au quotidien nous essayons de limiter nos déchets. Nous achetons de plus en plus en vrac pour stocker ensuite dans des récipients en verre (bon, nous sommes encore loin du 100 % vrac…), nous prenons nos propres sacs de courses en tissu pour ne pas consommer ceux du commerce, nous achetons de plus en plus en seconde main pour notre petit costaud et nous, nous sommes adeptes des carrés lavables pour les changes (bien que les lingettes biodégradables nous accompagnent pour nos déplacements)… De petits gestes qui s’installent de plus en plus dans notre quotidien, mais notre marge de progression est encore importante ! »

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)
Petit mais costaud

Accédez gratuitement aux fiches pratiques, résumés d'articles et contenus exclusifs réservés aux abonnés