Votre bébé grandit et vous vous dites que ce serait peut-être le moment de débuter la diversification alimentaire. Mais de nombreuses interrogations peuvent survenir : En quoi consiste réellement la diversification alimentaire ? Quand la commencer ? Par quels aliments ? Comment ?

Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre dans cet article.

Nous ne sommes pas médecins. Cet article ne doit en aucun cas être considéré comme un avis médical. Toute question médicale doit être posée à un médecin.

Qu’est-ce que la diversification alimentaire ?

La diversification alimentaire fait partie des grandes étapes de l’évolution de votre enfant !

D’après le site Passeport Santé :

« La diversification alimentaire  correspond au passage progressif d’une alimentation exclusivement constituée de lait à une alimentation variée, plus ou moins solide. »

En effet, à partir d’un certain âge, le lait maternel ou infantile ne suffit plus à subvenir aux besoins nutritionnels de votre bébé. Cependant, le lait reste indispensable à son alimentation, il en est la base.

Progressivement, les aliments seront donnés en quantité de plus en plus importante et donc, la quantité de lait diminuera de plus en plus.

Avant de débuter la diversification alimentaire, consultez votre pédiatre !

A partir de quel âge commencer ?

Il est conseillé de commencer la diversification alimentaire entre les 4 et 6 mois révolus de l’enfant. Avant cette période, les risques d’allergie sont plus importants. Et au-delà de celle-ci, le lait n’est plus suffisant au bon développement du bébé.

Saviez-vous que l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande un allaitement exclusif jusqu’à l’âge de 6 mois (allaitement au sein ou allaitement au biberon). Cela signifie donc d’exclure tout aliment solide de l’alimentation des bébés avant 6 mois révolus.

La diversification alimentaire débute donc à cette période mais se poursuit de manière graduelle jusqu’au 3 ans de l’enfant. En effet, il va progressivement élargir sa palette de goûts, de saveurs et de textures !

Prématurité

A partir de quel âge commencer la diversification alimentaire si votre bébé est né prématuré ? Age réel ou âge corrigé ? Il n’y a pas vraiment de règles fixes ! Chaque enfant est différent. Il faut avant tout, vous rapprocher de votre pédiatre et lui demander quand et comment la commencer. Votre pédiatre vous accompagnera dans cette nouvelle aventure !

Par quels aliments est-il préférable de commencer la diversification alimentaire ?

diversification alimentaire
Crédit Pexels

Les légumes

Pour commencer la diversification alimentaire, il est conseillé de la débuter par des légumes simples, comme par exemple les carottes, les courgettes, les haricotes verts, les brocolis, etc. Le goût de ses légumes est plutôt doux et ils sont également mieux tolérés par l’estomac. Il est également conseillé de proposer à votre bébé un seul légume à la fois.

Au début, cela sera juste quelques cuillerées de purée de légumes. Votre bébé doit s’habituer au goût, à l’odeur, à la texture, à la couleur, à la cuillère et au fait de mâcher puis de déglutir. Tout cela est très nouveau ! Votre bébé peut donc être plus ou moins réticent, attendez-vous à quelques grimaces. Il est important d’y aller progressivement et d’accompagner sa découverte. Il est également possible qu’une purée n’ait aucun succès mais qu’une autre en rencontre un ! Mais proposez-lui plusieurs fois un aliment qu’il a semblé ne pas aimer car les goûts évoluent. Cependant, il est aussi possible que votre bébé ne l’apprécie vraiment pas !

Il est également conseillé de n’ajouter ni sel et ni sucre mais par contre, d’ajouter une cuillère à café d’huile végétale riche en oméga 3, après cuisson. Les acides gras insaturés sont essentiels au développement cérébral de votre nourrisson.

Chaque bébé est différent et ira à son rythme face à cette nouveauté. Et chaque bébé aura des préférences pour tel ou tel aliment.

L’important est d’en parler à votre pédiatre pour mettre en place une diversification adaptée à votre bébé.

Les fruits

Vous pouvez introduire les fruits (cuits) environ 7 à 10 jours après le début de l’introduction des premiers légumes. En effet, leur introduction se fait après les légumes car les bébés ont un attrait pour le sucré. Votre bébé pourrait donc refuser la purée si les fruits sont introduits en même temps.

Vous pouvez commencer par des fruits tels que la pomme, la poire, la banane, la pêche, l’abricot, etc. en compote ou en purée (fruits écrasés).

A nouveau, parlez-en à votre pédiatre !

Introduction des protéines, des féculents et des laitages

Les protéines (viandes, poissons, œufs) sont donnés en petites quantités car les apports nutritionnels tels que le fer, les vitamines ou encore le zinc sont déjà présents dans le lait. Il est donc conseillé de ne pas en donner avant les 6 mois de l’enfant. De plus, pour que celui-ci distingue bien les saveurs et les textures, évitez de trop mélanger la purée avec les protéines.

Les féculents peuvent être introduits en étant mixés ou très cuits (pommes de terre, pâtes, riz…).

La quantité de lait donnée étant moins importante, vous pouvez commencer à lui proposer des laitages spécifiques (yaourts natures , fromages blancs, petits-suisses natures).

Comment inciter son bébé à la découverte de nouvelles saveurs ?

La découverte des saveurs commence déjà in-utéro puis avec l’allaitement !

Si la maman a une alimentation diversifiée lorsqu’elle est enceinte et/ou si elle allaite, le bébé sera déjà familiarisé avec des goûts différents.

De plus, la découverte des aliments se fait également par le toucher ! En effet, votre bébé voudra sans doute toucher ou voire plonger ses mains dans son assiette. Assurez-vous seulement que la température le permette. Mais la diversification alimentaire passe aussi par cela. Optez pour un bon bavoir, enlever le joli tapis sous la table et ne mettez pas vos plus beaux vêtements. Apprendre à manger, c’est salissant !

Qu’est-ce que la DME ?

La DME signifie Diversification Menée par l’Enfant.

Cette diversification alimentaire consiste à la débuter directement avec des morceaux. Au lieu de commencer par des aliments lisses à manger à la cuillère puis de proposer des aliments de plus en plus solides,  les aliments sont directement proposés sous leur forme naturelle, à attraper avec les mains !

Christine Zalejski, auteur du premier livre en France sur la DME et docteur en sciences, explique :

« Il y a deux éléments à prendre en compte. Le premier c’est que l’on « remplace » les purées et compotes par des aliments solides. On propose donc du lait et des morceaux cuits, plutôt fondants. Le deuxième, c’est que l’enfant doit être autonome. C’est au bébé, et à lui seul, de mettre l’aliment dans sa bouche. »

Au départ, l’enfant ne parvient pas toujours à bien attraper l’aliment dans son assiette. De plus, il peut prendre environ 20-30 minutes pour manger un aliment, par exemple une fleurette de brocolis. La patience est de rigueur ! Progressivement, l’enfant sera de plus en plus à l’aise et sera de mieux en mieux manger !

Le bébé doit déglutir les morceaux, il est donc important qu’il sache se tenir bien assis. Il doit toujours être sous la surveillance d’un adulte quand il mange.

Selon Christine Zalejski, un des grands avantages dans la DME est le gain de temps ! Tout d’abord, en cuisine :

« Il n’y a plus de préparation de purées ou compotes, plus de découpe, de mixage, etc. »

Mais la DME est aussi un gain de temps sur le long terme « vers 8-10 mois, ils mangent tout seul ! » En effet, les enfants sont plus autonomes, ils ont besoin de moins d’accompagnement pendant le repas.

Au final, à vous de choisir en diversification “classique” et DME !

Conclusion

La diversification alimentaire est une étape importante où votre bébé fera de nombreuses découvertes ! Elle se fera de manière progressive, au rythme de votre bébé. Mais avant de la débuter, parlez-en avec votre pédiatre.

Vous pouvez proposer à votre bébé des aliments plus ou moins solides comme des purées ou alors réaliser la DME si cette démarche vous intéresse.

L’important est de vous écouter et d’écouter votre bébé.

Nous espérons que cet article vous aura plus et aura répondu à vos questions ! N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.

_____________________________________________________________________________________________________________

Sources

_____________________________________________________________________________________________________________

Nous vous proposons quelques autres articles qui pourraient vous intéresser :

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)
Petit mais costaud

Accédez gratuitement aux fiches pratiques, résumés d'articles et contenus exclusifs réservés aux abonnés