Faut-il proposer la tétine à son bébé ? A quels besoins répond-elle ? Est-elle indispensable ou au contraire inutile ? Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Dans cet article, nous allons vous parler de la tétine de nos bébés et tenter de répondre à certaines questions que se posent de nombreux parents et que vous aussi, vous vous posez peut-être !

tétine bébé
Crédit Pexels

Les origines de la tétine

D’où vient la tétine ? Est-ce un objet récent ou plus ancien que ce que l’on pourrait croire ?

La tétine est évoquée dès l’antiquité, au IIe siècle, par un médecin grec. Le but étant de permettre le sevrage du nourrisson. Il faut attendre la fin du XVIIIe siècle et le début du XIXe pour trouver des réflexions portant sur la tétine à proprement parler. Elles sont alors dans divers matériaux ! En corail, en os, en ivoire, parfois montées sur liège… Une multitude de tétines différentes qu’on n’ose imaginer aujourd’hui !

Les bienfaits de la tétine pour nos bébés

La tétine est utilisée pour satisfaire le besoin de succion de l’enfant. En effet, pour un bébé, la succion est un réflexe naturel que l’on voit dès la vie intra-utérine. La succion est un besoin physiologique. Le nourrisson conserve ce fort besoin de succion qui lui apporte plaisir, réconfort et détente. En effet, la succion entraîne la libération d’endorphines qui favorisent le bien-être.

La tétine peut donc aider le nourrisson à satisfaire son besoin de succion et l’aider à s’apaiser dans certaines situations.

Le pouce VS la tétine ?

Parfois, nous empêchons à l’enfant de sucer son pouce, de peur qu’il conserve cette habitude pour de nombreuses années et que cela cause des entraves à la bonne pousse des dents.

Mais la succion du pouce permet de stimuler les contours de la bouche du nourrisson. De plus, l’enfant intègre la perception du pouce dans son schéma corporel. C’est-à-dire qu’il intègre l’image de son pouce dans sa représentation de son propre corps. L’interdire serait donc dommage mais le favoriser aussi !

La tétine et le pouce offrent tout deux à l’enfant des moments de replis intimes, de bien-être qui lui rappelle, de manière inconsciente, ceux qu’il éprouve lorsque sa mère lui donne le sein ou le biberon.

La tétine, un objet transitionnel ?

Comme le doudou, le pouce ou la tétine permettent aussi à l’enfant de se rassurer, se réconforter. La tétine peut également devenir un indispensable à ne surtout pas oublier et qui doit suivre bébé partout ! Mais elle ne peut être un objet transitionnel, définit par Winnicott, pédiatre et psychanalyste britannique, dans le sens où il lui manque plusieurs aspects. En effet, elle ne peut s’imprégner des odeurs de la maison, elle ne peut être câlinée, déformée. Elle ne possède pas les mêmes affects, les mêmes symboliques que le doudou.

Les dérives de la tétine

Un frein à l’expression des émotions

Outre les conséquences que cela peut entraîner sur la dentition de l’enfant, si la tétine est mise de manière constante et systématique dans sa bouche, cela peut revenir à l’enfermer dans une sorte de bulle. Au lieu de le laisser exprimer ses émotions, les accompagner, le réconforter. Mettre des mots sur ce que ressent l’enfant. L’enfant doit passer par l’expression de ses émotions en étant accompagné afin d’apprendre à les identifier et les gérer de manière de plus en plus autonome.

Lorsque l’on met la tétine dans la bouche d’un enfant qui pleure par automatisme, ce n’est pas forcément répondre à son besoin. En effet, cet automatisme qui se crée parfois sans que l’on se rende vraiment compte, ne nous pousse pas toujours à comprendre ce qui se passe pour lui. Votre enfant pleure car il a besoin de quelque chose, c’est son moyen d’expression. Il est important d’essayer de chercher la cause de ses pleurs qui peuvent être multiples : la faim, la fatigue, la douleur, la solitude, l’inconfort

Lui parler, mettre des mots sur la situation, sur ses émotions, le prendre dans les bras lui permettra de se rassurer.

Un frein au langage

A l’inverse du doudou et également du pouce, l’enfant peut tout à fait jouer en ayant sa tétine dans la bouche car elle n’entrave en rien ses mains. Pas besoin de la tenir ou de la porter, elle est bien installée dans la bouche !

Il est donc nécessaire d’inciter l’enfant à ne pas l’utiliser de manière continue durant la journée, lorsqu’il joue par exemple. Et encore moins lorsqu’il veut parler ! En effet, avec la tétine en bouche, l’enfant ne peut pas mouvoir de façon naturelle sa langue. De plus, ses lèvres ne sont pas fermées lorsqu’il veut émettre un son. Les mots sont donc déformés voire incompréhensibles.

Il est conseillé de demander à l’enfant d’enlever sa tétine à chaque fois qu’il veut parler et ne pas essayer de déchiffrer ce qu’il veut nous dire avec sa tétine dans la bouche.

La tétine pour son bébé : jusqu’à quel âge ?

Comme pour le doudou, l’enfant va progressivement s’en séparer naturellement et davantage quand il va parler de plus en plus. Mais chaque enfant est différent et certains peuvent avoir plus de difficultés à s’en séparer. 

Dans ce cas, il est important que les parents accompagnent leur enfant dans cette démarche. A chaque fois que cela est possible, encourager votre enfant à poser sa tétine. Comme pour le doudou, vous pouvez réaliser une boîte à tétine avec lui (la customiser avec des gommettes par exemple) et définir d’un emplacement fixe, à la hauteur de votre enfant.

Il est également intéressant de s’appuyer sur des livres pour enfants pour favoriser le départ définitif de la tétine sans pour autant lui lire 10 fois par jour sous peine qu’il comprenne trop bien le message et cache le livre là où vous ne le retrouverez jamais ! Généralement, le héros de l’histoire ne veut pas non plus se séparer de sa tétine et parle de ses émotions. Cela pourrait faire échos à celles de votre enfant et faire sens pour lui.

Notre conclusion sur la tétine de nos bébés

La tétine pour nos bébés n’est pas toujours utile. Mais lorsque l’enfant en a une, veiller à ne pas la lui proposer de manière systématique et automatique ! Accompagnez-le dans l’expression de ses émotions pour qu’il apprenne à les identifier et les gérer. Encouragez-le également à la poser lors des moments de jeu et discussion.

_____________________________________________________________________________________________________________

Sources

  • Livre ” Porter le bébé vers son autonomie ” d’Anne Pinelli – Editions Erès
  • Sucette = tais-toi ! ” Interview de Philippe Grandsenne, pédiatre en maternité, par Laurence Rameau, directrice de la rédaction – Journal des professionnels de la petite enfance n°76
  • Article ” Pouce, sucette et doudou… Laissons choisir l’enfant ” – Journal des professionnels de la petite enfance n°76
  • Article ” Tétine et pouce, le point de vue des orthophonistes ” – Journal des professionnels de la petite enfance n°76

_____________________________________________________________________________________________________________

Si vous souhaitez en savoir davantage sur le développement de vote enfant, nous vous proposons de lire nos articles sur :

Nous vous proposons également quelques livres sur la tétine, à découvrir avec votre enfant :

  • La tétine de Nina ” de Christine Naumann-Villemin, Kaléidoscope
  • T’choupi n’a plus de tétine ” de Thierry Courtin, Nathan
  • Pirate tétine ” de Jean-Charles Sarrazin.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)
Petit mais costaud

Accédez gratuitement aux fiches pratiques, résumés d'articles et contenus exclusifs réservés aux abonnés