Comment préparer son enfant à un déménagement ?

Déménager lorsqu’on est parents de jeunes enfants est une étape aussi excitante que stressante. Pour que nos tout-petits imaginent leur nouvelle vie avec enthousiasme, la période qui précède le déménagement se révèle particulièrement importante. En effet, se séparer d’un lieu connu représente un bagage émotionnel difficile à appréhender. Il va donc falloir procéder avec douceur pour anticiper le départ. Alors que peut-on faire pour déménager avec un enfant sereinement ? Nous explorons des pistes pour faciliter la transition d’un logement à un autre dans cet article.

Comment préparer son enfant à un déménagement ?

1. Leur parler des changements à venir au bon moment

Bien sûr, la première étape de cette belle aventure consiste à communiquer avec votre enfant à propos des changements à venir. Cependant, nous vous recommandons de ne pas trop anticiper cette conversation. En effet, à l’âge de 3 ou 4 ans, la notion du temps de nos petits costauds diffère quelque peu de la nôtre, aussi si votre projet s’échafaude avec un an d’avance, peut-être devriez-vous patienter avant de le partager. Sinon, vous risquez d’entendre très souvent demander si vous déménagez demain 😉. 

Néanmoins, nous ne vous conseillons pas de camoufler cette réalité. Nos enfants sont d’une grande perspicacité et ils vont vite déceler que vous cachez quelque chose. Vous pouvez parler de votre projet lorsque vous connaîtrez sa date ou sa période par exemple. L’emballage des cartons constitue une activité charnière qui peut symboliser le moment d’avertir votre petit. 

Lorsque vous aurez fait votre annonce, il peut être positif d’avoir une discussion à ce sujet. Ainsi, votre enfant disposera d’un espace sécurisant pour vous transmettre son ressenti librement, même s’il ne s’accorde pas avec vos propres émotions. Il peut en effet éprouver de la tristesse, alors que vous nagez dans le bonheur ou même l’inverse. Tentez de répondre à ses questions honnêtement et de la manière la plus objective possible (nous le savons, ce n’est pas toujours facile !). Vous pouvez également évoquer avec lui le motif de votre déménagement

Cet échange représente une chance de développer votre projet et de faire comprendre ses enjeux à votre petit. Puisque chaque enfant possède son propre rythme, cela peut prendre du temps pour qu’ils saisissent pleinement cette réalité nouvelle et inconnue. Si vous avez vécu une expérience similaire enfant, vous pouvez y faire référence. Rappeler le déroulé de la journée la veille du déménagement aidera aussi votre mini super héros à la visualiser.

2. Leur montrer la nouvelle maison

Pour que votre nouvelle demeure devienne plus tangible, nous vous conseillons vivement de la visiter le plus possible. Vous pouvez vous balader dans les environs, montrer le parc voisin où vous irez vous promener, les commerces alentour, l’école du quartier… De même, choisissez la chambre qu’il investira après votre arrivée, dessinez un plan où vous disposerez ses meubles, sa caisse à jouets, etc. De cette manière, le déménagement apparaîtra beaucoup plus concret.

Cette recommandation n’est évidemment pas possible pour tout le monde. Si vous comptez acquérir un logement à des kilomètres de votre domicile actuel, vous ne pourrez pas le visiter à loisir. Dans ce cas, se procurer des photographies de la maison peut aider à visualiser ce nouvel univers. Grâce à ce support, vous pourrez décrire la visée de chaque pièce : « là, ce sera notre nouvelle salle de bain », « ici ta salle de jeu » ou « la chambre de papa et maman ». Comme précédemment, les dessins peuvent permettre d’imager un quotidien encore abstrait

Si vous en avez l’occasion avant de partir, vous pouvez visiter le lieu vide avec votre enfant et lui dire au revoir. De même, dans les cas où vous faites garder votre petit le jour J, essayez de lui faire assister en partie au déménagement, si vous le pouvez bien sûr. En effet, l’image de l’ancien logement qui se vide ou du nouveau qui se remplit peut aider à effectuer une transition d’un espace à l’autre.

Conseils pour déménager avec un enfant.

3. Impliquer les enfants dans l’emballage des affaires

Emballer les affaires de nos enfants sans leur aide génère bien souvent de la colère ou une frustration. Surtout au moment de ranger son jouet préféré ! Évidemment, ce sont des émotions légitimes puisque notre petit costaud a du mal à comprendre le but de notre démarche… Pour éviter qu’ils se sentent exclus, le meilleur moyen reste de les investir. Confier une mission à votre mini super héros lui permet de s’impliquer activement dans le projet et de le considérer comme sien. Il envisage ainsi le déménagement comme un moment positif dans lequel il participe et non plus un instant mystérieux qu’il ne comprend pas et dont il reste spectateur. 

Essayez d’expliquer que chaque objet de votre logement actuel va disparaître dans des cartons et que vous les ressortirez à nouveau une fois arrivés. Ça peut paraître évident, mais n’oubliez pas qu’il s’agit sûrement de la première expérience de votre tout petit et qu’il a besoin d’être rassuré. À chaque fois que possible, vous pouvez emballer vos affaires avec son aide, notamment le contenu de sa chambre.

Préparer un carton contenant l’essentiel des affaires pour la journée de déménagement peut également être d’une grande utilité. Il constituera un repère précieux sur lequel s’appuyer pendant la transition d’une demeure à l’autre. De même, pour que votre petit costaud retrouve rapidement ses marques, nous vous conseillons d’aménager sa chambre en premier.

4. S’appuyer sur la littérature jeunesse pour nous aider

Les livres pour enfants regorgent de merveilles pour tous les âges ! Nous ne pouvons que vous recommander de vous appuyer sur ces lectures pour anticiper votre départ. Voici quelques pistes de livres pour préparer votre enfant au déménagement 

  • Je veux pas déménager ! Stéphanie Blake, l’École des Loisirs, 2013 (0-4 ans) ;
  • T’choupi déménage, Thierry Courtin, Nathan, 2017 (0-4 ans) ;
  • Cookie, Mary Sullivan, Glénat Jeunesse, 2018 (3-5 ans) ;
  • Dix petits amis déménagent, Mitsuma Anno, l’École des Loisirs, 2002 (3-5 ans) ;
  • Simon le raton a une nouvelle maison, Sophie de Mullenheim, Romain Guyard, Auzou, 2016 (3-5 ans) ;
  • La famille Suricate déménage, Yann Walcker, Auzou, 2014 (4-6 ans) ;
  • Florette, Anna Walker, Kaléidoscope, 2019 (5-7 ans) ;
  • Loin de Léo, Andréa Maturana, Francisco Javier Olea, Talents hauts éditions, 2015 (5-7 ans) ; 
  • Il vient quand le père Noël ? Christine Palluy, Coralie Vallageas, Milan, 2014 (6-8 ans) ;
  • Charlotte et Mona déménagent, Florence Seyvos, Mette Ivers, l’École des Loisirs, 2014 (7-9 ans).

Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive puisqu’une bibliothèque entière ne viendrait pas à bout de ce sujet ! N’hésitez pas à nous confier en commentaires vos plus belles lectures sur cette thématique.

Déménager avec un enfant : le plus grand défi des parents.

5. Organiser des activités en lien pour s’adapter au projet

De nombreuses activités permettront de s’immerger dans l’ambiance de votre déménagement de manière ludique. D’abord, vous pouvez établir un calendrier ou une frise qui retrace l’événement dans le temps avec la date des premiers cartons, du départ, mais aussi d’autres repères de son quotidien. Votre support et la complexité de votre œuvre sont à adapter en fonction de l’âge de votre petit costaud. Vous pouvez aussi vous métamorphoser en Picasso en personnalisant vos emballages avec les dessins uniques et colorés de vos enfants.

Dans la même idée, il est possible de transformer votre expérience future en improvisation théâtrale. Prenez par exemple la place de déménageurs professionnels, transportez des cartons d’une pièce à l’autre, mimez votre réaction au moment d’ouvrir la porte de votre nouvelle maison pour la première fois… Grâce à ces différents scénarios, votre enfant réalisera plus concrètement le déménagement à venir et le dédramatisera.

6. Conserver une routine stable avant et après le déménagement

Quitter ses repères, se diriger vers l’inconnu, agrandir son espace ou changer d’air : les déménagements sont souvent synonymes d’un vent de fraîcheur et d’un renouveau salvateur. Néanmoins, l’organisation, l’angoisse de l’oubli et le temps qui raccourcit subitement ont tendance à bousculer la magie du départ. Et c’est encore plus vrai quand il faut mener un quotidien rassurant pour son tout-petit tout en planifiant son expédition

Pourtant, préserver le plus possible une routine, que ce soit un rituel avant de s’endormir, le moment du bain ou les instants de jeu permet de s’adapter plus facilement à un changement d’environnement. Même si vous devrez immanquablement réaliser des concessions, tentez de conserver un quotidien stable le plus longtemps possible. Rétablir une routine après votre emménagement est également une piste pour que votre enfant s’habitue à sa nouvelle vie.

À l’image du tourbillon émotionnel qui nous submerge face aux cartons qui s’amoncellent, notre tout-petit vit lui aussi un chamboulement intérieur durant la période du déménagement. Pour surmonter ce saut dans l’inconnu, la communication reste le pilier sur lequel s’appuyer. Une routine stable, une vision claire, des activités amusantes à partager avec vous : voilà quelques ingrédients utiles pour préparer un déménagement avec un enfant. Néanmoins, chacun a sa façon de réagir et vous devrez garder un maximum de flexibilité et d’empathie. Vous vous en doutez, il n’y a pas de recette parfaite, si ce n’est une écoute bienveillante. Pour aller plus loin, nous avons consacré un article complet aux émotions des enfants dans le but de les accompagner au mieux lors des premières années de vie.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)
Petit mais costaud

Accédez gratuitement aux fiches pratiques, résumés d'articles et contenus exclusifs réservés aux abonnés